L’académie de pharmacie souhaite élargir la vaccination des soignants

Rate this post

Dans son nouveau rapport, l’académie de pharmacie s’inquiète de l’insuffisante couverture vaccinale des professionnels de santé. Aujourd’hui, les recommandations faites aux soignants pour se vacciner contre certaines maladies ne sont pas suivies. La faculté de pharmacie va plus loin que ce simple constat et préconise l’obligation de certains vaccins.

L’académie de pharmacie juge la couverture vaccinale insuffisante

L’académie de pharmacie s’est penchée sur les taux de vaccination des professionnels de la santé. Elle estime que les acteurs du système de santé en contact avec les patients et donc exposés aux infections peuvent éviter certaines contagions en se vaccinant. Ces vaccins sont nécessaires pour se protéger eux même en premier lieu et protéger les patients les plus fragiles de toutes complications évitables. Selon l’institut ils doivent également montrer l’exemple.

Le rapport qui vient d’être publié (consultable ici) indique que la vaccination recommandée aux médecins, infirmiers ou pharmaciens ne s’est pas généralisée. Ainsi, les consignes n’ont pas été respectées. Les raisons évoquées sont souvent les mêmes que celles portées par le reste de la population. En premier lieu, sont cités des doutes sur l’efficacité de ces vaccins. On constate aussi une méfiance forte à l’égard de la vaccination, notamment au sujet des effets secondaires indésirables.

Pour palier à ce manque d’intérêt qui peut représenter un risque pour la santé des plus fragiles, l’académie de pharmacie souhaite suggère une obligation de faire ces vaccins pour les professionnels de la santé.

Vaccins des soignants : de la recommandation à l’obligation

Pour faire face à cette situation, l’académie de pharmacie souhaite rendre quelques vaccins obligatoires pour les professionnels qui côtoient les patients tout le long du parcours de santé. Cette obligation est proposée afin de combler ce manque de participation.

Elle a pour objectifs de diminuer les risques d’exposition et donc de contamination, notamment pour les personnes à risques (nourrissons, personnes âgées, patients atteints de pathologies lourdes ou chroniques…). Plus concrètement, l’académie de pharmacie propose de rendre obligatoire les vaccins contre la rougeole, la coqueluche, la grippe saisonnière et de la varicelle pour les professionnels médicaux. L’institut préconise une vaccination gratuite généralisée et sans avance de frais. Il est également rappelé la nécessité de poser un dispositif de traçabilité efficace.

Ce vœu d’obligation concerne les médecins, étudiants en santé, infirmiers, aides-soignants et l’ensemble des personnels travaillant en pharmacie. Pour faire bouger les idées reçus, l’académie de pharmacie appel à développer une formation complète sur la vaccination.

La mesure fait partie d’un programme plus vaste qui tend à améliorer la couverture vaccinale de l’ensemble de la population. L’ensemble des vaccins, recommandés ou obligatoires sont disponibles dans toutes les officines de pharmacies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-nous

Un service disponible
24H/24 – 7J/7

Une information
rapide

Le Numéro et Adresse
de votre Pharmacie