Pharmacies : vers un déremboursement des traitements homéopathiques

Rate this post

L’homéopathie est plus que jamais sur la sellette. Le 29 septembre dernier, le Conseil scientifique des Académies des sciences européennes a demandé, dans un rapport rendu public, le non-remboursement de l’homéopathie.
La Haute Autorité de la Santé doit rendre son verdict en juin.

Une pétition en ligne

En jeu, la prise en charge par la Sécurité sociale du remboursement des traitements homéopathiques. Une pétition vient d’ailleurs d’être lancée par 18 acteurs du secteur qui redoutent des conséquences économiques et sociales désastreuses.
« Patients, levez-vous ! » En trois mots, voilà le message de leur campagne. Les acteurs principaux du secteur appellent les consommateurs de petites billes à se mobiliser pour maintenir leur remboursement.
Un site Internet a d’ailleurs été mis en ligne afin de recueillir un maximum de signatures, notamment par SMS  (MonHomeoMonChoix.fr), des affiches distribuées dans les officines ou encore chez les médecins volontaires.
La Haute Autorité de santé, qui évalue en ce moment le bien-fondé du remboursement, aura bien du mal à trancher.

Les Français, premiers utilisateurs mondiaux d’homéopathie

Il faut savoir que les Français sont aujourd’hui les premiers consommateurs mondiaux de ces petites granules. Créés en 1796 par un médecin allemand, ils suscitent d’ailleurs depuis, bien des polémiques. Il y a d’ailleurs quelques années, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont stoppé sans aucun problème le remboursement de la médecine homéopathique. En France, cela ne sera pas si simple, car une très large majorité ne souhaite pas en arriver là (74%). L’homéopathie reste aujourd’hui le seul produit sans effet secondaire.
La décision de ne plus rembourser ce genre de prescription pourrait également avoir un effet désastreux sur son économie et son secteur.
Les salariés du laboratoire Boiron par exemple sont extrêmement inquiets et craignent pour plus de 1000 emplois. Pour la directrice de Boiron à Reims, « le remboursement de l’homéopathie, c’est 86 millions, soit 0,3 % des remboursements totaux. Si l’homéopathie n’est plus remboursée, les gens iront vers d’autres médicaments et ça coûtera beaucoup plus cher. »

Réponse en juin prochain.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez-nous

Un service disponible
24H/24 – 7J/7

Une information
rapide

Le Numéro et Adresse
de votre Pharmacie