Les pharmacies passent au drive

Les pharmacies passent au drive
5 (100%) 9 votes

Fréquent en restauration rapide et adopté depuis quelques années par la grande distribution, le drive séduit de plus en plus de pharmacies. Permettre à ses clients de venir acheter ses médicaments ou produits de parapharmacie sans avoir à descendre de sa voiture est un avantage concurrentiel non négligeable. Inspiré sur le modèle des précurseurs comme Mc Donald qui fait du drive depuis 40 ans, le concept du drive automobile est particulièrement adapté aux pharmacies situées en zone périurbaines.

Les premières pharmacies à proposer le drive ont essuyé quelques critiques et réserves : « une pharmacie ce n’est pas un fastfood ». Aujourd’hui, force est de constater que le drive correspond à un réel besoin. En même temps, les pharmacies localisées en centre-ville cherchent d’autres pistes pour proposer toujours plus de services et suivre les exigences des consommateurs.

Drive en pharmacie : un argument attractif de plus

A l’origine, pensé pour les personnes à mobilité réduite, le service de drive en pharmacie est surtout plébiscité par les jeunes mamans avec leurs bébés. Plus besoin de perdre de précieuses minutes à détacher les enfants, sortir de la voiture, faire la queue et se réinstaller : l’achat de médicaments se fait simplement en quelques instants.

Les pharmacies proposant le drive connaissent une croissance importante en zones périurbaines. En effet, ce modèle correspond aux habitudes et modes de vie de ses habitants qui utilisent beaucoup leurs voitures. En même temps, Il faut également avoir la place pour aménager le parcours du drive sur le parking et adapter un comptoir à ce type de vente.

Les pics d’affluences sont observés entre 17h et 19h. Cela correspond aux heures de sortie de travail. Le comptoir de drive est aussi idéal pour les pharmacies ouvertes de nuit et les pharmacies de garde.

Ainsi, on peut dire que le drive représente pour les pharmacies un sérieux atout attractif. Cependant en centre-ville, le modèle est moins pertinent, le plus souvent par manque de place. Mais aussi parce qu’il correspond moins aux besoins des clients urbains.

Pharmacies de centre-ville : drive piéton et nouveaux services

Les pharmacies périurbaines avec une large zone d’attraction sont les principaux défendeurs du drive. De l’autre côté, les pharmacies de centre ville et de quartiers dénoncent des risques de captation de clientèle. Souvent exposées à des soucis d’espace et de parking, le modèle du drive reste donc ici peu réalisable.

Ces officines urbaines cherchent donc d’autres solutions pour conserver leurs clients et développer leurs activités. On peut voir des drives piétons s’ouvrir dans les pharmacies des centres urbains. Le drive piéton ressemble plus à un comptoir prioritaire pour les patients réguliers ou ceux ayant envoyé leur ordonnance au préalable.

D’autres pharmacies font le choix de la livraison de médicaments à domicile en s’inspirant de la vente en ligne, notamment pour les produits de parapharmacie. Toutes ces solutions s’adressent aux clients qui savent ce dont ils ont besoin et qui ne souhaitent pas être conseillés.

Pour conclure, le drive fait partie des nombreuses évolutions qui transforment les pharmacies. Cela vient s’ajouter aux nouvelles attributions : prescription de certains médicaments sous ordonnances, vaccination contre la grippe… En se dotant de nouveaux services, les pharmacies multiplient leurs opportunités commerciales. Les pharmacies suivent ainsi les tendances observées dans les autres secteurs de la distribution de produits.

Contactez-nous

Un service disponible
24H/24 – 7J/7

Une information
rapide

Le Numéro et Adresse
de votre Pharmacie